Les chroniques ferroviaires de Mediarail.be

Accueil » Patrimoine » Trainworld ouvre ses portes

Trainworld ouvre ses portes

C’est enfin une réalité : le musée du rail belge, baptisé « Trainworld », est inauguré ce 25 septembre 2015, en remplacement du désuet musée statique de la gare du Nord, installé depuis 1958. L’idée est aussi de rassembler les collections qui commençaient à rouiller dans les dépôts de Leuven et Haine-Saint-Pierre, près de 200 pièces dans un état très variable.

L’idée remonte déjà bien loin, puisqu’on l’évoquait déjà depuis 1979 avec une possible réinstallation du musée au sein des bâtiments de Tour & Taxis. Mais la SNCB avait entretemps déjà retiré ses rails – au sens propre – et le site de T&T avait quant à  lui déjà changer de propriétaire, consacré aux évènements diversifiés de la capitale. Il fallait donc trouvé un autre site, sans provoquer de fièvre communautaire, ce qui obligeait à regarder en région bruxelloise. Il y a 14 ans, le Conseil d’administration de la SNCB du 4 octobre 2001 approuvait précisément la création d’un « centre d’animation sur la SNCB en région bruxelloise ». C’est durant l’année 2007 que les décisions d’implantation seront prises : ce sera Schaerbeek-Voyageurs, avec en partie le bâtiment voyageur existant, et un nouvel espace couvert adjacent, où jadis on garait les wagons porte-autos des défunts Trains Autos Couchettes. Le site côtoiera aussi la toute première ligne de chemin de fer établie en Belgique, entre Bruxelles et Malines (ligne L25). Tout un symbole…

Les travaux ont débuté à l’automne 2012 et ont dû s’accommoder des aléas de la construction, avec un retard de près d’un an. La salle des pas perdus du bâtiment voyageur de la gare de Schaerbeek (1887), surdimensionné, va servir de hall d’accueil du Train World tout en ayant conservé son cachet des années 30. Un bâtiment de 8.000m² au design moderne lui sera accolé, faisant référence à l’architecture typique des ateliers ferroviaires. Le nouvel ensemble tourne résolument le dos au concept de musée statique de bon-papa et s’oriente plutôt vers la pédagogie et scénographie, qui a été assurée par François Schuiten. Train World va explorer le monde du train, son passé, son présent et son avenir. Il doit devenir une vitrine moderne du chemin de fer d’aujourd’hui et un outil de pédagogie et de sensibilisation au train pour les générations futures. L’ensemble est conçu comme une succession de mises en scènes qui relatent l’histoire des chemins de fer en Belgique et en Europe, avec des interactions continuelles entre la scénographie, l’architecture et le site. Aux dires de François Schuiten lui-même, il fallait « réémerveiller » le public sur la chose ferroviaire, trop concentrée sur une actualité pessimiste de coupes budgétaires, de grèves ou de retards. Il n’a pas tort…



L’espace ne permet de montrer que quelques 22 pièces des 180 années d’histoire du rail en Belgique. On y trouvera notamment la locomotive à vapeur « Pays de Waes » de 1842, la vapeur carénée 12.004, la diesel de ligne 211.006, la première automotrice électrique type AM 35 ou encore les locomotives électriques 1503 et 2801. Trainworld comporte aussi 1.250 éléments d’archives, des photos et des films historiques, le tout dans un décor interactif et adaptable. On peut y admirer « La petite maison le long des voies », une authentique bâtisse d’un contremaître de la voie, devant laquelle stationne une vénérable voiture M1. D’autres pièces seront réparties, à l’avenir, dans deux autres sites du pays : Ostende (à créer) et Treignes (le CF3V de Mariembourg), bien connu des amateurs.

Pour l’anecdote, à deux pas du musée, un nouvel hôtel est ouvert rue Georges Rodenbac à Schaerbeek, avec la particularité de comporter en toiture un morceau de la voiture couchette I5, rappelant que le quartier était depuis les années 60 le départ de nombreux Trains Autos Couchettes vers le sud de l’Europe. Trainworld ouvre ce 25 septembre 2015 et va pouvoir maintenant compter sur la liste des musées ferroviaires de qualité, aux côtés de la Cité du Train de Mulhouse, du musée de Lucerne ou encore celui de York, en Grande-Bretagne. Avec un objectif ambitieux de 100.000 visiteurs par an…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow me on Twitter

%d blogueurs aiment cette page :