Les chroniques ferroviaires de Mediarail.be

Accueil » Articles » Japon : le Maglev atteint 603km/h et une ligne sera construite

Japon : le Maglev atteint 603km/h et une ligne sera construite

La semaine dernière, l’opérateur Japan Railways Central annonçait que le Maglev, le train à sustentation magnétique, avait atteint 603 km / h au cours de test effectés récemment. Cela pulvérise le précédent record de 590 km/h. La technologie de la sustentation magnétique est basée sur le principe de la répulsion magnétique entre la voie et les véhicules. La Société Japan Railway Central (JR Central) et le Railway Technical Research Institute développaient ce système depuis de nombreuses années. En Europe, certains doutes subsistent au sein de l’industrie ferroviaire. Il est difficile de dire dans quelle mesure cette technologie sera optimale en dehors des cas spécifiques, disent certains ingénieurs. L’objectif prévu par le Japon concernant le Maglev pourrait changer la donne.

Le nom Maglev est l’acronyme anglais pour « Magnetic Levitation », la sustentation électromagnétique, qui est une technologie très avancée et qui concerne de nombreuses applications industrielles. Le point commun à toutes ses applications est l’absence de contact, donc un univers sans usure et la friction. Cela augmente l’efficacité, réduit les coûts de maintenance, et augmente la durée de vie utile du système. La technologie à sustentation magnétique peut être utilisée comme une technologie efficace dans différents secteurs, et notamment aux chemins de fer.

En Allemagne
Le Maglev allemand a existé sous le nom de Transrapid , et disposait d’une piste d’essai de 31,5 kilomètres dans l’Emsland. La ligne à voie unique courrait entre Dörpen et Lathen avec des boucles de retournement à chaque extrémité. Les trains circulaient régulièrement à jusqu’à 420km/h. Des passagers ont effectués des voyages dans le cadre de tests. La construction de l’installation d’essai a commencé en 1979 pour être terminé en 1984. En 2006, l’accident d’un Maglev survient à Lathen, tuant 23 personnes, dû à une erreur humaine dans la mise en œuvre des contrôles de sécurité. À la fin de 2011, le permis d’exploitation a expiré et ne fût pas renouvelé, et au début de 2012 l’autorisation de démolition a été donné pour ses installations, y compris la piste et de l’usine. Aucune autre piste d’essai n’est prévue en Europe dans les années à venir.

En Chine
On trouve le premier Maglev en réelle exploitation commerciale en Asie, et plus particulièrement en Chine. Shanghai Maglev Train  , (SMT) est une société qui exploite un Maglev entre l’aéroport international de Shanghai Pudong et la station de métro de Longyang Road. Avec la coopération technologique de l’Allemagne, cette première ligne à sustentation magnétique commerciale au monde a été inaugurée le 1 avril 2003, avec vitesse d’exploitation maximale prévue de 430 km/h, mais la vitesse effective d’exploitation est d’environ 300km/h, l’ensemble du trajet de 30 km prenant seulement huit minutes.

 

Au Japon
Les études sur la création d’un train sur un coussin magnétique a commencé au Japon dans les années 70 au siècle dernier, mais ces technologies furent sans utilisation notoire durant une longue période. La construction de la ligne d’essai du Maglev à Yamanashi a débuté en 1990. Les 18,4 km de la ligne furent ouvert en 1997. Les trains de type MLX01 ont été testé à partir de 1997 jusqu’à l’automne 2011, lorsque l’installation a été fermée afin de prolonger la ligne jusqu’à 42,8 km et de la mettre au niveau de spécifications commerciales.

En 2011, le gouvernement japonais a approuvé un plan pour la construction de la première ligne commerciale pour Maglev d’une longueur de 286 km entre Tokyo et Nagoya. Le coût de ce projet est estimé à 5,5 milliards de yens (42,79 milliards d’euros). La construction concernerait environ 15.000 personnes. D’ici 2045 cette ligne est prévue pour être prolongée jusqu’à la troisième plus grande ville du Japon, Osaka. La vitesse moyenne sur le tronçon Tokyo-Nagoya serait d’environ 500 km/h, ce qui permet de faire le voyage en 40 minutes. La durée de voyage actuelle en trains à grande vitesse Shinkansen est d’1h 18.

Le public japonais est déterminé à réaliser ce projet. Yoshitsugu Hayashi, professeur de chemin de fer à l’Université de Nagoya le déclare. «  Ceci est un bon exemple de la technologie et du savoir-faire japonais, et il est important que le Japon ait une longueur d’avance dans la technologie de lévitation magnétique  ». Cela sonne comme un avertissement clair à toute l’industrie ferroviaire…

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow me on Twitter

%d blogueurs aiment cette page :