Les chroniques ferroviaires de Mediarail.be

Accueil » Articles » Allemagne / Suisse / Italie : réunion au sommet

Allemagne / Suisse / Italie : réunion au sommet

Les CEO des entreprises ferroviaires Deutsche Bahn, CFF/SBB et Trenitalia se sont rencontrés aujourd’hui à Lugano, à la veille de l’inauguration du nouveau tunnel du Gothard. Ce sommet annuel permet de faire le point sur l’un des axes majeurs de l’Europe. Le thème central du CEO Summit, qui a lieu tous les ans, concerne les défis liés à la mobilité du futur – des défis que les entreprises de chemin de fer entendent relever ensemble de manière accrue à l’avenir. Les besoins de la clientèle ainsi que les comportements en matière de mobilité évoluent constamment, notamment sous l’influence du développement rapide de la technique. En parallèle, la concurrence entre les différents modes de transports, dont l’enjeu est un positionnement dans la chaîne de mobilité, s’accroît.

Côté voyageurs

Les rames ETR610 fabriquées par Alstom en Italie circuleront dès décembre 2017 entre les trois pays, grâce à la récente homologation des rames CFF en Allemagne (c’était déjà le cas en Suisse et en Italie). Dès 2017, il n’y aura qu’un aller/retour entre Francfort et Milan. Dans la direction nord-sud, les trains emprunteront l’axe du Gothard et dans la direction opposée, celui du Lötschberg. Des relations directes en provenance de l’Allemagne pour le Tessin et Lucerne ainsi qu’au départ du Valais pour l’Allemagne devraient ainsi également être créées. De nouvelles opportunités économiques devraient ainsi s’ouvrir, en particulier pour le tourisme. D’ici à la mise en place définitive de l’offre trinationale, différentes variantes d’offre et de matériel roulant sont actuellement à l’étude pour la fin 2020. À cette date, le tunnel de base du Ceneri sera en effet mis en service, ce qui permettra de réduire le temps de trajet sur l’axe du Gothard d’une demi-heure supplémentaire.

L’ETR 610 007 sur cet EuroCity 39 Genève-Milano, de passage entre Roche VD et Aigle. C’est ce type de matériel qui « montera » jusqu’à Francfort (photo eisenbahnfans.ch via Flickr CC BY-ND 2.0)

Un appel pressent a ensuite été lancé vers le monde politique concernant le marketing digital. Pour que la numérisation du transport ferroviaire puisse être effectuée avec succès, les trois CEO réclament des conditions nécessaires à la prise en compte des besoins des entreprises ferroviaires tout comme des clients en matière de gestion des données. En tant qu’entreprises appartenant à l’Etat, les chemins de fer ne doivent pas être plus limitées que des entreprises des technologies de l’information telles que Google ou Uber.La nouvelle économie a aussi été évoquée. Les entreprises ferroviaires des trois pays demandent la création de conditions équitables pour la concurrence intermodale. Les bus grandes lignes ne sont que les précurseurs d’autres nouveaux modes de transport à venir. Les entreprises ferroviaires sont conscientes que leur avenir repose entre leurs propres mains mais les conditions-cadres, donc politiques, doivent toutefois également être améliorées.

Côté marchandises

Les CEO ont discuté des différentes possibilités d’utiliser au mieux la portée du tunnel de base sur l’axe de transit de marchandises Rotterdam – Gênes. Le tunnel de base du Gothard représente un pas de géant pour le trafic marchandises. Des lignes d’accès seront construites dans les prochaines années, conformément aux accords entre la Suisse, l’Italie et l’Allemagne. La ligne de plaine, les trains de 750 mètres de long et le corridor adapté au gabarit de 4 mètres pourront être utilisés entièrement dès 2020.

Les CEO de la DB, des FS et des CFF ont convenu que pour une utilisation efficace et ponctuelle, les sillons horaire devraient à l’avenir être planifiés, réservés et optimisés de manière transfrontalière. Le tronçon entre Mannheim et Bâle sera quant à lui aménagé par étapes dans les prochaines années. En Italie, plusieurs tronçons vont être mis en place au cours des prochaines années. Il est en outre prévu de créer dans la région de Milan trois nouveaux terminaux de chargement pour le trafic marchandises. L’ensemble des mesures décidées est reprise sur la carte ci-dessous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow me on Twitter

%d blogueurs aiment cette page :