Les chroniques ferroviaires de Mediarail.be

Accueil » Numérique & digital » Suisse : le BLS, CarPostal et les CFF simplifient l’accès aux transports publics

Suisse : le BLS, CarPostal et les CFF simplifient l’accès aux transports publics

En Suisse, plusieurs entreprises se penchent actuellement sur la mise au point de nouveaux canaux mobiles de vente et de distribution en vue de simplifier l’accès aux transports publics pour la clientèle. Dans ce contexte, le BLS, CarPostal et les CF, dans le cadre de la signature d’une déclaration d’intention, ont décidé d’unir leurs efforts pour développer des solutions novatrices de saisie automatique des trajets et de facturation ultérieure sur la base de solutions existantes. Les partenaires confirment également leur volonté de poser ensemble les fondements technologiques et conceptuels d’un standard commun pour les transports publics en Suisse. La première étape en vue de simplifier l’accès des clients au système de transports publics en Suisse serait ainsi franchie. Selon les trois partenaires, le standard commun à la branche devrait fonctionner selon le principe «monter à bord en toute simplicité, voyager à sa guise, descendre en toute simplicité» et permettre aux clients de régler simplement leur trajet une fois arrivés à destination. Avec le lancement du SwissPass en août 2015, la branche des transports publics a déjà créé un standard unique de contrôle, qui constitue la base pour la réalisation des prochaines étapes. Le SwissPass va jouer un rôle de premier plan pour le développement d’un système d’accès électronique commun à la branche.

 

Logo

De la branche – pour la branche
Dans un premier temps, le BLS, CarPostal et les CFF veulent continuer à développer les systèmes existants mis au point par les partenaires (lezzgo du BLS et CIBO de CarPostal) ainsi que, le cas échéant, d’autres solutions, et les tester auprès de clients intéressés dans le cadre d’un essai pilote. Celui-ci devrait avoir lieu cet automne, principalement sur des lignes régionales ainsi que sur certains trajets grandes lignes. Une fois l’essai pilote terminé, les partenaires décideront de la pour-suite de ce projet de système d’accès électronique.

Les partenaires sont d’avis qu’il est possible de mettre au point une solution adaptée à la pratique grâce à un modèle de coopération flexible auquel pourraient également participer d’autres entreprises de transport public ou communautés tarifaires. Dans ce but, le BLS, CarPostal et les CFF veulent entretenir activement l’échange d’informations et mener des discussions en vue d’un partenariat avec d’autres entreprises de transport ou communautés tarifaires, ensemble ou selon accords réciproques.

Quels sont les deux projets pilotes du BLS et de CarPostal ?

L’application lezzgo du BLS

Grâce au système, les voyageurs peuvent circuler en toute simplicité, et ce toujours au meilleur tarif. Au début du trajet, les utilisateurs doivent s’enregistrer sur l’application lezzgo en un seul clic et peuvent se déplacer au gré de leurs envies avant de se désenregistrer une fois à destination. L’application développée par le BLS émet automatiquement des billets électroniques pour tous les déplacements effectués à l’intérieur de la communauté tarifaire Libero (Berne, Bienne et Soleure) et facture les trajets au tarif le plus avantageux. Pour cela, les utilisateurs doivent enregistrer les informations de leur carte de crédit. L’application est avant tout destinée aux voyageurs occasionnels, c’est-à-dire ceux ne possédant pas d’abonnement général ou d’abonnement communautaire. Une version bêta de l’application est actuellement testée dans la zone Libero. Le système se base sur la technologie GPS et ne requiert aucun investissement au niveau des véhicules.

L’application CIBO de CarPostal

Voyager maintenant, payer plus tard: c’est le principe de la nouvelle solution de billetterie électro-nique, CIBO, testée actuellement par CarPostal. Les voyageurs doivent simplement télécharger l’application correspondante et s’inscrire (une fois suffit). Ils doivent ensuite s’enregistrer (check-in) en montant dans le car postal par un simple clic sur leur smartphone. Lorsqu’ils descendent, le système dans le véhicule détecte automatiquement que leur portable n’est plus sur le réseau wifi et enregistre leur sortie (be-out). Les voyageurs n’ont donc pas à signaler eux-mêmes qu’ils sont arrivés à destination. De cette manière, on supprime le risque qu’ils oublient d’enregistrer la fin de leur trajet sur leur smartphone. À la fin du mois, le voyageur reçoit une facture pour ses trajets parcourus en car postal et facturés au prix le plus avantageux pour lui. CarPostal teste actuellement CIBO sur le réseau urbain de Sion ainsi que sur la ligne régionale entre Sion et Martigny. Le système actuel fonctionne grâce au wifi du car postal. Il est toutefois possible d’équiper les véhicules avec un autre type d’installation technique.

(d’après communiqué de presse CFF)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow me on Twitter

%d blogueurs aiment cette page :