Les chroniques ferroviaires de Mediarail.be

Accueil » Contexte économique » Hupac en nette croissance

Hupac en nette croissance

(d’après communiqué de presse – 28/07/2016)

Au premier semestre 2016, Hupac a enregistré une hausse du trafic
de 12,3% par rapport à 2015.

L’opérateur combiné suisse Hupac a clôturé le premier semestre 2016 avec une hausse du trafic de 12,3%. Au total, quelque 40.000 envois routiers de plus ont été transportés par rapport à la même période de l’exercice précédent. «Notre stratégie de croissance porte ses fruits, malgré l’avantage lié au prix du gazole pour le transport routier et la faiblesse de l’euro», constate Bernhard Kunz, directeur d’Hupac.

Au sein de la Business Unit Shuttle Net, il convient de noter les nouvelles liaisons Venlo D Busto Arsizio, Zeebrugge D Novara et Rotterdam D Brescia, ainsi que l’augmentation des fréquences sur les liaisons Cologne D Novara et Duisbourg D Busto Arsizio. Dans la région de l’Europe orientale, le réseau a été restructuré en Pologne et l’axe Autriche-Hongrie-Roumanie-Balkans renforcé. La liaison Novara D Trieste connecte les marchés grec et turc au réseau Shuttle Net par voie maritime. En outre, la Business Unit Company Shuttle est parvenue à réaliser de nombreux projets.

Hupac est en train de développer, d’une manière ciblée, le marché des transports par mégatrailers sur le trafic combiné transalpin. Aujourd’hui, l’entreprise offre chaque semaine 70 départs pour les envois au gabarit de 4 mètres entre l’Italie et les destinations de Rotterdam, Zeebrugge, Anvers, Cologne, Ludwigshafen, Lübeck et Taulov via le Lötschberg et le Brenner. «En 2020 le corridor de 4 mètres du Saint-Gothard entrera en service. Nous voulons offrir des perspectives au marché dès aujourd’hui, afin de soutenir d’autant mieux le transfert du trafic lorsque en temps voulu», souligne Kunz. Au deuxième semestre 2016, Hupac enrichira son offre via le corridor de 4 mètres du Lötschberg de dix nouveaux départs.

L’évolution positive du marché n’a pas été le seul facteur décisif de la croissance du trafic d’Hupac au premier semestre. L’amélioration active des défauts de qualité latents sur le réseau ferroviaire y a aussi contribué. Moyennant des investissements ciblés, Hupac a pu augmenter le nombre de ressources ferroviaires. Mais il faudra des changements structurels pour que le fret ferroviaire soit concurrentiel et porteur d’avenir. Kunz: «Nous saluons le principe de redevance liée aux prestations en vertu de la directive UE 2012/34. Grâce à des incitations, les exploitants des infrastructures tout comme les entreprises de fret ferroviaire seront enclins à minimiser les dérangements et à optimiser la performance du réseau ferroviaire. Nous sommes impatients que les États membres de l’UE mettent en œuvre ce principe. Améliorer considérablement et durablement la qualité du fret ferroviaire va dans l’intérêt de tous.»

 

aa

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Photos de Flickr

Follow me on Twitter

%d blogueurs aiment cette page :