Les chroniques ferroviaires de Mediarail.be

Accueil » Fret intermodal » CFF Cargo présente un wagon « technologique »

CFF Cargo présente un wagon « technologique »

(d’après communiqué CFF de ce jour)

Rappelons-nous ces propos à l’Innotrans 2016.  Le directeur général de l’Association allemande des sociétés de transport VDV, le Dr Martin Henke, mettait en garde contre la trop grande lenteur d’innovation. « L’innovation dans le transport ferroviaire a besoin de davantage de fonds publics pour suivre le rythme avec les autres modes de transport ». Les chemins de fer suisses semblent vouloir lui répondre en sortant le bon vieux wagon de marchandise d’un demi-siècle  de torpeur. De quoi s’agit-il ?

D’un « wagon du futur » dit  « 5L », comportant cinq innovations technologiques. Ainsi ce wagon serait, selon ses concepteurs, « leise» (silencieux), «leicht» (léger), «laufstark» (performant), «logistikfähig» (adapté aux exigences logistiques) et «life-cycle-kostenorientiert» (orienté sur le coût du cycle de vie). Il s’agit en fait d’un wagon porte-conteneurs équipé de plusieurs composants innovants, parmi lesquels des bogies réglables au niveau radial plutôt que montés de manière fixe, un dispositif qui réduirait à la fois le bruit et l’usure. Autre innovation, pour un wagon de marchandise européen : l’équipement (enfin !) d’un attelage automatique, en vigueur depuis des décennies en Russie, aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde. Les bogies seraient aussi équipés de frein à disques, réservés jusqu’ici aux voitures-voyageurs, permettant de réduire le bruit de 5 à 10 décibels.

w5l

Pour arriver à ce résultat, CFF Cargo a obtenu le soutien de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) et l’Office fédéral des transports (OFT) et a collaboré avec le cercle d’innovation technique du fret ferroviaire (Technischer Innovationskreis Schienengüter-verkehr, TIS) et plusieurs fabricants de composants. Le projet, qui courrait sur quatre ans, mettra en service des wagons devant parcourir au moins 400 000 kilomètres, dans un premier temps uniquement en Suisse.

L’initiative suisse est bienvenue, mais on attend tout de même de visualiser les coûts engendrés par ces innovations. Le wagon de marchandise a toujours été le véhicule ferroviaire low-cost par excellence : un simple châssis sur roues qu’il fallait fabriquer au plus simple et donc le moins cher possible. Les freins à disques et l’attelage automatique constituants un coût, ils ne furent jamais appliqués sur des véhicules de fret ferroviaire qui demeurent déjà plus onéreux qu’un camion semi-remorque. Si les chemins de fer d’Europe purent s’entendre sur le fameux attelage automatique Scharfenberg, c’était pour l’implanter sur les automotrices et les rames à grande vitesse. Cet attelage comporte en effet les liaisons de chauffage et d’interphonie, non nécessaires dans le cadre de l’exploitation marchandise. CFF Cargo dit travailler sur plusieurs projets d’automatisation du trafic marchandises, incluant des systèmes intelligents comme la technique de pesée pour l’aide au chargement, la surveillance de l’état des dispositifs de fermeture, l’identification des wagons par RFID, le contrôle de la température, la géolocalisation et l’alimentation électrique des conteneurs réfrigérés. Il était grand temps d’y penser face à des chargeurs/clients qui ne supportent plus de nos jours d’être sans infos de leurs marchandises. S’il s’agit d’une incontestable petite pierre ajoutée à l’édifice du transport durable, il reste à voir dans quelle mesure ces technologies somme toute légères suffiront à engendrer un réel engouement pour le transfert route-rail…

cff_wagon_5l

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow me on Twitter

%d blogueurs aiment cette page :