Mediarail.be – Rail Europe News

Home » Entreprise » Tchéquie / Slovaquie : trois trains de nuit en concurrence vers les Tatras !

Tchéquie / Slovaquie : trois trains de nuit en concurrence vers les Tatras !

Les Tatras sont aux tchèques et polonais ce que sont les Alpes aux européens de l’ouest : très prisées…

Regiojet, le privé tchèque, a décidemment le vent en poupe. La firme vient d’acheter à la Deutsche Bahn 18 voitures-couchettes qu’elle compte utiliser sur ses trains de nuit Prague – Košice, une destination slovaque très prisée des touristes, au pied des monts Tatras. Ces trains comporteraient ainsi… 18 véhicules totalisant une capacité maximale théorique de 1.000 passagers par train. La rentabilité semble assurée avec une telle longueur, mais rien ne dit que ce sera le cas toutes les nuits de circulation. « De plus en plus de passagers utilisent nos trains, nous investissons donc énormément dans le développement de notre flotte », a déclaré Petr Kohoutek, directeur financier de Student Agency Holding, la maison mère de Regiojet à Brno. L’opérateur en open access a déclaré que les véhicules climatisés, aptes à 200 km / h avec toilettes de rétention, nécessiteraient quelques « ajustements mineurs » avant d’être mis en service. Certaines sont déjà adaptées aux passagers en fauteuil roulant, avec de larges portes et des toilettes accessibles.

Le plus remarquable, c’est que Prague – Košice est la première ligne d’Europe, voire du monde, où s’exerce une concurrence entre trois trains de nuit ! En effet, l’entreprise étatique tchèque CD fait toujours circuler son propre train de nuit, les trains-autos EN 444/445 Bohemia tandis que l’autre privé tchèque, Leo-Express, fait aussi circuler un train de nuit en été LE 1350/1367. A l’analyse cependant, les conforts diffèrent fortement entre les trois entreprises :

  • Leo-Express exploite la liaison avec ses rames Stadler de jour, soit un confort très minimal de place assises… avec quand même le wifi pour les insomniaques;
  • Regiojet n’opte que pour des voitures- couchettes à compartiments de six places. Elle possède déjà les anciennes Bcmz des ÖBB. L’option voitures-lits lowcost consiste à ne rabaisser que 3 couchettes sur 6 pour obtenir une cabine à peu près identique qu’une « vraie » voiture-lits, sans le lavabo d’usage… ;
  • Enfin seule l’entreprise étatique CD (Ceske Drahy) offre la panoplie complète : places assises, places couchettes et… quatre voitures-lits en bonne et due forme, des WLABmee slovaques ZSSK. Le tout complété par un wagon porte-auto, ce qui en fait le train le plus complet.

Truc et astuce : descendez trois couchettes et vous obtenez… une cabine de voiture-lits (photo Regiojet)

Cet agrandissement de la flotte de Regiojet fait suite à une émission obligataire réussie en juin, qui a permis de lever près de 40 millions d’euros, et d’acquérir au passage une autre locomotive Siemens Vectron pour transporter ses trains lourds dans la région slovaque des Hautes Tatras.

>>> Voir aussi : Regiojet, la compagnie tchèque qui défie le service public

On avait déjà dit que Regiojet voulait dépasser les 5 millions de voyageurs annuels. Cet objectif sera largement pulvérisé fin 2019 puisque la firme annonce 3,1 million de passagers pour ce premier semestre 2019, sur ses trains en République tchèque, en Slovaquie et en Autriche, ce qui représente une augmentation de 12% par rapport à la même période en 2018. Cela signifie plus de 6 millions de voyageurs annuels, chiffre qui se rapproche doucement de celui de Thalys (7,5 millions), pour donner un comparatif. « L’occupation de nos trains a augmenté et nos trains sont devenus le premier choix des clients, y compris sur les lignes Prague-Brno, Bratislava et Vienne», fait remarquer Petr Kohoutek. « Nous sommes donc en train de préparer l’acquisition de 100 voitures supplémentaires afin d’augmenter nos capacités. Grâce à l’augmentation du nombre de passagers, nous prévoyons également d’augmenter notre bénéfice de plusieurs millions d’euros cette année. »

Une certitude : l’Europe centrale reste le terrain favori des trains de nuit à toutes les sauces. C’est une excellente nouvelle pour le rail et le climat.

Les Vectrons de Siemens, jusqu’au fond des Tatras, pour tirer jusqu’à 18 voitures… (photo Wikipedia)

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

L’auteur de ce blog


Frédéric de Kemmeter
Analyste ferroviaire & mobilité - Secrétaire de Global Rail Network. Le rail sans tabous ni langue de bois. J'aime les choses bien réfléchies. Le ferroviaire, ce n'est pas faire de l'activisme, c'est faire le tour de la question à 360°. C'est la ligne de conduite de ce blog.
Retrouvez aussi le site technique : http://mediarail.be/index.htm

Restez au courant des dernières analyses et news du monde ferroviaire

Photos de Flickr

Suivez-moi sur Twitter

%d bloggers like this: