Mediarail.be – Rail Europe News

Home » Entreprise » Trenitalia remplace Virgin sur Londres-Écosse !

Trenitalia remplace Virgin sur Londres-Écosse !

Un Pendolino Edinburgh – Londres Euston

C’est un changement de grande ampleur : Trenitalia, associé à First Group, va remplacer Virgin et Stagecoach dès le 8 décembre prochain sur la mythique ligne de la Côte-Ouest, la WCML. La franchise West Coast Partnership comprend en réalité deux phases : l’exploitation de la WCML dans son format actuel mais aussi  la première phase de High Speed ​​2, la ligne nouvelle à grande vitesse. Il s’agit d’un séisme pour le groupe Virgin, qui quitte ainsi définitivement la scène ferroviaire anglaise.

C’est une victoire sans précédent pour Trenitalia, même si l’opérateur public italien ne possède que 30% du consortium. C’est aussi la première fois qu’une entreprise publique s’impose avec son propre nom, alors que jusqu’ici ces entreprises opéraient par le biais de filiales à l’étranger. First Trenitalia, le vrai nom du consortium, est une joint-venture entre FirstGroup, basé à Aberdeen, et l’opérateur ferroviaire italien Trenitalia, le premier détenant 70% du partenariat. Rappelons que Trenitalia exploite actuellement déjà des trains régionaux sur la ligne c2c entre l’est de Londres et Shoeburyness, dans l’Essex.

Le groupe promet des services plus fréquents et de nouveaux trains en reprenant la WCML à Virgin Trains. Il a déjà annoncé qu’il investirait 117 millions de livres sterling pour rénover le parc actuel de Pendolino Class 390, offrant ainsi des sièges plus confortables et un espace de chargement supplémentaire. Un porte-parole de Virgin Trains a déclaré: « Nous allons maintenant travailler avec First Trenitalia pour assurer un transfert transparent des réservations des clients, qui doivent tout de même réserver et voyager normalement ».

L’attribution de ce jour confirme que, à partir de décembre 2022, les voyageurs bénéficieront de 263 services de train supplémentaires chaque semaine, Motherwell étant appelé à devenir un point de contact majeur pour la plupart des services du West Coast Partnership. Des destinations telles que Llandudno et Gobowen seront désormais desservies par des trains directs depuis et vers Londres, et Walsall recevra ses premiers services directs interurbains. Sous réserve de l’approbation de l’Office of Rail and Road, 2 trains à l’heure circuleront entre Liverpool et Londres.

Le deuxième volet concerne la gestion des premiers trains HS2 à partir de 2026, pour autant que la ligne à grande vitesse soit prête à cette date. First Trenitalia exploiterait alors la HS2 et les services WCML réorganisés « en tant qu’opération intégrée » dans le cadre d’un contrat de gestion allant de mars 2026 à mars 2031. Le gouvernement lancera prochainement un examen de HS2 et le partenariat a été conçu de manière à garantir la mise en œuvre des résultats de l’examen.

Afin d’éviter les problèmes financiers qui ont affecté plusieurs autres franchises récemment, le DfT (Department for Transport), doit mettre en place un mécanisme de recettes prévisionnelles, qui s’appuiera sur un examen annuel « afin de garantir que le fonctionnement du partenariat soit efficace, collaboratif et en constante amélioration ».

Cette annonce de grande ampleur intervient alors qu’un livre blanc doit sortir à l’automne prochain et que le système des franchises semble devoir être revus dans une nouvelle mouture.

Trenitalia peut maintenant démontrer tout son savoir faire à l’international. L’entreprise publique est elle-même confrontée à la concurrence dans son propre pays et sait très bien de quoi il en retourne en matière de maîtrise des coûts. Elle possède déjà l’entière gestion du sclérosé chemin de fer grec. « Nous avons plus de 20 ans d’expérience dans le secteur de la grande vitesse en Italie, ce qui a considérablement amélioré la connectivité pour les Italiens », a déclaré le directeur général du groupe FS, Gianfranco Battisti à Railway Gazette. « Trenitalia opère sur le seul marché concurrentiel et ouvert au monde pour les services à grand débit. Après seulement trois ans au Royaume-Uni, nous renforçons notre présence grâce à la prise en mains de l’une des plus importantes sociétés d’exploitation ferroviaire du pays, aux côtés de nos partenaires de FirstGroup.»

Reste à voir comment elle va se frotter aux habitudes culturelles et politiques d’outre-Manche.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

L’auteur de ce blog


Frédéric de Kemmeter
Analyste ferroviaire & mobilité - Secrétaire de Global Rail Network. Le rail sans tabous ni langue de bois. J'aime les choses bien réfléchies. Le ferroviaire, ce n'est pas faire de l'activisme, c'est faire le tour de la question à 360°. C'est la ligne de conduite de ce blog.
Retrouvez aussi le site technique : http://mediarail.be/index.htm

Restez au courant des dernières analyses et news du monde ferroviaire

Photos de Flickr

Suivez-moi sur Twitter

%d bloggers like this: