Mediarail.be – Rail Europe News

Home » Politique des transports » CFF et BLS mettent fin à leurs disputes

CFF et BLS mettent fin à leurs disputes

Ca brûlait depuis un petit temps entre les CFF et l’opérateur BLS, un privé détenu par le canton de Berne. En cause : l’extension du service des trains Intercity – non subsidiés -, à d’autres opérateurs que les seuls CFF. Une explication s’impose.

En Suisse, le service des trains voyageurs est divisé en deux parties :

  • d’une part, les trains omnibus et régionaux, qui sont tous déficitaires, et qui ne fonctionnent qu’à l’aide des subsides d’État;
  • d’autre part, les trains Intercity, que les suisses appellent “grande ligne”, lesquels ne sont pas subsidiés.

Toutes les entreprises suisses reçoivent des subsides, car aucune n’est autorisée à faire rouler des trains Intercity, comme Zurich-Genève ou Bâle-Lugano, à l’exception bien sûr des CFF.

Un Intercity CFF, non subsidié (photo Markus Eigenheer via licence flickr)

Il y a deux ans, l’OFT (le ministère des transports), a voulu introduire la fin du monopole des CFF, uniquement sur ce segment “grande ligne”. Les CFF n’ont pas apprécié cette entorse à leur monopole, car l’arrivée d’autres opérateurs risquaient de nuire aux finances déjà fragiles de l’entreprise suisse, qui gagne de l’argent avec ses Intercity, mais pas suffisamment pour supporter un autre opérateur. Les CFF arguaient aussi que cela mettait en péril l’horaire cadencé savamment élaboré à travers tout le pays.

Cette semaine, les CFF et le BLS ont conclu une “solution à l’amiable” pour le partage de l’exploitation de services longue distance. Dans les détails, BLS exploitera la ligne Berne – Bienne à partir de décembre 2019 et la ligne Berne – Berthoud – Olten à partir de décembre 2020, en même temps que les lignes Berne – Neuchâtel et Neuchâtel – La Chaux-de-Fonds (dans le Jura), qui passent du “service régional subsidié” au mode “Intercity”. Le BLS exploitera ces trains en pleine propriété avec son propre matériel roulant et sa propre équipe à bord. Cette astuce permet à la Suisse de diminuer ses subventions pour le chemin de fer, puisque le risque commercial sera intégralement soutenu par le BLS (et son actionnaire, le Canton de Berne).

Des personnes ont critiqué cette pratique qui consiste à faire payer les cantons actionnaires plutôt que l’État. Il semblerait qu’en Suisse aussi, une attention plus grande est portée aux finances publiques, et qu’il a été demandé aux CFF de faire des économies sur certains segments de l’exploitation.

Une des RABe 515 du BLS (photo Markus Eigenheer via license flickr)

Pendant ce temps, un troisième opérateur, le SOB (Schweizerische Südostbahn), assurera des liaisons sur la ligne panoramique du Gothard en passant par Göschenen sans changer de train à Erstfeld, à partir de décembre 2020, pour le compte des Chemins de fer fédéraux suisses (SBB), et qui utilisera son propre matériel roulant (en commande). L’objectif des CFF est de prendre en charge les liaisons interurbaines rentables via les tunnels de base du Gothard et du Ceneri pour relier rapidement Lugano et l’Italie. Alors que la mission de SOB est de justifier le maintien de l’ancienne ligne sommitale avec un “service interurbain plus lent”.

Cet épisode en ce qui concerne les trains non-subsidiés pourrait être le prélude à certains changements à l’avenir, dans un pays que tout le monde admire pour son système ferroviaire.

Sur le même sujet :  

13/06/2018Vers une révision de la politique ferroviaire ?
07/05/2018 – Le monopole des CFF érodé en national
31/10/2017 – Deux candidats concurrents pour exploiter les Intercity suisses
23/10/2017 – Un timide début de libéralisation ?
22/09/2016 – CFF : RailFit20/30, un plan qui réduit les coûts mais aussi le personnel

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

L’auteur de ce blog


Frédéric de Kemmeter
Analyste ferroviaire & mobilité - Secrétaire de Global Rail Network. Le rail sans tabous ni langue de bois. J'aime les choses bien réfléchies. Le ferroviaire, ce n'est pas faire de l'activisme, c'est faire le tour de la question à 360°. C'est la ligne de conduite de ce blog.
Retrouvez aussi le site technique : http://mediarail.be/index.htm

Restez au courant des dernières analyses et news du monde ferroviaire

Photos de Flickr

Suivez-moi sur Twitter

%d bloggers like this: