Hitachi Rail modernise le rail autour de Naples

Le projet Hitachi

La Circumvesuviana, fort peu connue en Europe mais pourtant si touristique, montre comment un petit régional privé sous contrat peut survivre grâce à de bons investissements bien ciblés.

Inutile de hurler ! Hitachi Rail en Italie, c’est tout simplement les parts de l’ancien Ansaldo rachetées en 2015. À l’époque, Hitachi avait décidé de reprendre les activités ferroviaires de l’italien Finmeccanica moyennant 809 millions d’euros, signant là sa plus importante acquisition à l’étranger dans ce domaine. Il avait alors acheté à Finmeccanica la part qu’il détenait à l’époque dans Ansaldo STS, ce qui lui avait permis de détenir plus de 50% de cette entreprise spécialisée dans les système de signalisation. Et donc de mettre la main sur le juteux marché futur de la signalisation embarquée, ETCS.

Parallèlement, le japonais avait décidé de reprendre l’intégralité d’une autre filiale de Finmeccanica en piteux état, AnsaldoBreda (matériel ferroviaire), pour la somme symbolique de 36 millions d’euros. Cette entreprise fut fortement médiatisée en Europe du Nord à cause des déboires des fameuses rames Fyra, qui opérèrent durant trois mois un service chaotique entre Amsterdam et Bruxelles (2012-2013). Hitachi a depuis lors remis de l’ordre en terres latines et c’est de cette usine dont il est question ici pour le Circumvesuviana. Ce n’est donc pas un vilain japonais « qui vient manger les tartines des italiens, » mais bien l’inverse, puisque l’usine de Pistoia (Florence) existe toujours bel et bien…

La Circumvesuviana, fort peu connue en Europe mais pourtant si touristique, est un réseau de chemin de fer suburbain situé dans l’agglomération et la périphérie de Naples et autour du Vésuve en Campanie (Italie). Il est exploité par la EAV, Ente Autonomo Volturno srl (une holding régionale). Le réseau ferroviaire comporte six lignes à voie étroite de 95 cm, en grande partie à double voie. Il est entièrement électrifié en courant continu 1500 V. C’est une entreprise privée faisant office de service public, indique son site.

Le 23 septembre, le Commission d’Ente Autonomo Volturno srl (EAV) a sélectionné l’appel d’offres d’Hitachi Rail pour la conclusion d’un contrat-cadre relatif à la fourniture et à la maintenance de 40 rames neuves d’une valeur totale d’environ 314 millions d’euros. La Commission a proposé un contrat avec Hitachi Rail SpA, qui offrait 18,57%, de réduction sur le montant de base de l’offre pour la livraison de trains. Cette réduction des coûts permettrait d’augmenter la quantité minimum garantie de véhicules prévue dans les documents de mise en œuvre. Le premier train devrait être livré dans les 24 mois suivant la signature du contrat.

Selon la région de Campanie, pour six nouveaux trains, l’appel d’offres sera lancé d’ici octobre pour la section Piscinola-Aversa, grâce à un investissement de 40 millions d’euros. Le même financement pour cinq nouveaux trains est destiné à la ligne Naples-Piedimonte Matese. Trois autres trains destinés aux lignes Phlegraean sont déjà en production avec un investissement supplémentaire de 15 millions d’euros. Les économies de coûts identifiées dans l’appel d’offres que vient de lancer EAV permettront d’accroître davantage l’offre en véhicules supplémentaires. Dans le même temps, un programme de modernisation des trains EAV est en cours  sur les 37 trains existants.

Il était temps de remplacer les rames (photo Chris Sampson via license flickr)
(photo Chris Sampson via license flickr)

La Circumvesuviana revient de loin : en 2014, ce chemin de fer régional clôturait avec une dette de 600 millions d’euros. L’entreprise de transport régional a réalisé un bénéfice de 34 millions d’euros en 2017. Le président De Luca explique : « Un travail gigantesque qui fait aujourd’hui de EAV l’une des plus importantes entreprises de transport en commun en Italie: nous avons rouvert des chantiers de construction fermés depuis des années, nous avons requalifié et étendu nos services à la région de Cumana et vers la côte jusqu’à Sorrento avec même des trains de nuit le week-end, nous avons surtout lancé un achat de véhicules, de trains et d’autobus, qui dans les mois et les années à venir seront au service des citoyens. La société, que la région Campanie a sauvée, investit ainsi dans 40 nouveaux trains, en plus de ceux déjà achetés et de ceux déjà mis en service. Un engagement extraordinaire pour améliorer la qualité de service et la sécurité ».

En plus des nouveaux trains EAV, l’opérateur public national Trenitalia met en service des rames « Jazz » destinées à être utilisées dans la région. La flotte comprendra un total de 24 rames dotées d’un système de vidéosurveillance moderne pour lutter contre la criminalité. « En juillet , sept autres trains seront livrés, soit un total de 24 nouveaux trains. Celles-ci réduiront la moyenne d’âge de nos trains, qui se situent aujourd’hui autour de 30 ans, et nous placeront à l’avant-garde en Italie », indique Vincenzo De Luca, président de la région de Campanie.

Les nouvelles rames Jazz de l’opérateur national Trenitalia

Des modernisations bienvenues dans cette région du sud de l’Italie, où aboutissent depuis 2012 les rames à grande vitesse de l’opérateur privé NTV-Italo, mais aussi bine-sûr les Frecciarossa de Trenitalia. L’occasion d’aller à Naples et de parcourir toute sa région… en train moderne.

Au fin fond de la Circumvesuviana : Sarno (photo Phil Richards via license flickr)

 

Publié par

Frédéric de Kemmeter

Cliquez sur la photo pour LinkedIn Analyste ferroviaire & Mobilité - Secrétaire de Global Rail Network Observateur ferroviaire depuis plus de 30 ans. Comment le chemin de fer évolue-t-il ? Ouvrons les yeux sur des réalités plus complexes que des slogans faciles http://mediarail.be/index.htm

Merci pour votre commentaire. Il sera approuvé dès que possible

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.