Mediarail.be – Rail Europe News

Home » Matériel roulant » Appel d’offre commun en Suisse pour renouveler les trains régionaux

Appel d’offre commun en Suisse pour renouveler les trains régionaux

Thurbo en gare de St Gallen (photo Bahnfrend via wikipedia)

Comment faire baisser les prix ? En passant commande à plusieurs sociétés. C’est ce que font les CFF et leurs filiales Thurbo et RegionAlps. Au passage, on peut mesurer comment la Suisse exploite ses trains, en y impliquant ses Cantons.

Les CFF, Thurbo et RegionAlps ont lancé ce lundi un appel d’offres portant sur 194 rames automotrices RER à un niveau. Ces trains sont destinés à remplacer les rames RER à un niveau actuelles, qui doivent être mises hors service d’ici 2035. Les CFF, Thurbo et RegionAlps s’appuient délibérément sur un concept de véhicule éprouvé et non sur de nouveaux développements. L’acquisition interviendra au terme d’une procédure en plusieurs étapes. La décision quant aux fournisseurs qui seront admis à une deuxième étape de l’appel d’offres doit être prise à la fin 2020.

Thurbo AG est une filiale autonome des CFF (90%) et du canton de Thurgovie (10%). Cette société, née en 2001, exploite un trafic régional sur un réseau de 658 kilomètres et transporte environ 35 millions de voyageurs par an, ce qui en fait l’ une des plus grandes entreprises ferroviaires de Suisse aux côtés des Chemins de fer fédéraux suisses (CFF ). Le réseau Thurbo couvre toute la Suisse orientale (cantons de Thurgovie, de Saint-Gall, de Zurich, de Schaffhouse, d’Argovie, d’Appenzell Rhodes-Extérieures et des Grisons) ainsi qu’au-delà de la frontière allemande, une partie du Bade-Wurtemberg. Il s’étend de Coire à Waldshut et de Nesslau-Neu St. Johann à Constance. Son exploitation est indépendante de celle des CFF.

RegionAlps, de son côté, est une autre société de transport ferroviaire du canton du Valais, basée à Martigny. C’est une filiale fondée en 2003, et qui a pour actionnaire les CFF (70%), la société des Transports de Martigny et Régions (TMR – 18%), et depuis 2009, le Canton du Valais qui détient 12% du capital. RegioAlps exploite un trafic régional dans la vallée du Rhône entre la rive Est du lac Léman et Brig.

Du côté de Sierre (photo David Gubler via wikipedia)

La prise en charge par les Cantons permet évidemment aux CFF d’alléger le poids de ces lourds investissements.

Tant les CFF que Thurbo et RegionAlps ont besoin de nouvelles rames RER à un seul niveau. Afin d’uniformiser leurs flottes et d’exploiter les synergies, les trois entreprises ferroviaires ont donc lancé ce lundi un appel d’offres commun.

Sur un total de 194 trains, 106 iront aux CFF, 70 à Thurbo et 18 à RegionAlps. Les CFF, Thurbo et RegionAlps n’entendent pas développer un nouveau concept. Ils attendent des constructeurs qu’ils fournissent un type de véhicule qui a déjà fait ses preuves dans un pays européen. Le nouveau train devra être homologué pour la Suisse, l’Allemagne et l’Autriche. Les entreprises ferroviaires tablent actuellement sur un volume de commandes de 1,5 milliard de CHF au maximum. Le Conseil d’administration des CFF déterminera le montant exact de l’enveloppe budgétaire d’ici à la fin de 2020.

Le projet d’acquisition est coordonné avec les cantons concernés, qui agissent en tant que commanditaires en trafic régional, et l’Office fédéral des transports. Cela donne une idée de ce qu’est la régionalisation du rail en Suisse.

Remplacement des trains actuels
Ces rames automotrices sont avant tout destinées à remplacer environ 270 trains existants, qui devront être mis hors service d’ici à la fin 2035, au terme de leur cycle de vie. Thurbo exploite 105 rames Stadler de type GTW produites entre 2003 et 2013. De son côté, RegionAlps gère un parc plus éclectique de 52 véhicules fabriqués notamment par Schlindler, SIG, ABB, Bombardier et Alstom ! Il s’agit donc ici d’uniformiser l’ensemble du parc , avec un gain évident pour la maintenance et les pièces de rechange.

En plus des 194 rames qui ont été mis en adjudication ce lundi dans un premier temps, les entreprises ferroviaires auront probablement besoin d’au moins 100 rames supplémentaires pour remplacer tous les anciens véhicules, permettre l’aménagement de l’offre décidé par le Parlement et répondre à l’augmentation escomptée du trafic. Dans ce contexte, l’appel d’offres prévoit des options pour un total de 316 véhicules, qui devraient être activées de manière flexible au cours des prochaines années en fonction de l’évolution des comportements de mobilité. De plus, les options pour des contrats de services spécifiques (par exemple pour le système de contrôle de la marche des trains ETCS) sont publiées sur simap.ch.

Mise en service prévue dès décembre 2025
Dans un premier temps, les trois entreprises ferroviaires évalueront d’ici à la fin 2020 l’aptitude des fabricants éventuels dans le cadre d’une préqualification. Les trois constructeurs dont la plate-forme de véhicules existante répond le mieux aux exigences des concepts d’offre, d’infrastructure et d’horaire seront admis à la deuxième étape de l’appel d’offres. Le projet actuel prévoit que l’adjudication aura lieu en 2022, afin que les premiers trains puissent être exploités à partir de l’horaire 2026. On parie sur… Stadler ?

(d’après communiqué de presse CFF)

Thurbo GTW à Mörschwil (photo Kecko via licence flickr)

cc-byncnd


Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

L’auteur de ce blog


Frédéric de Kemmeter
Train & signalisation - Observateur ferroviaire depuis plus de 30 ans. Comment le chemin de fer a-t-il évolué au fil des décennies ? Quel chemin de fer pour demain ? C'est ce que j'analyse.

Restez au courant des dernières analyses et news du monde ferroviaire

Photos de Flickr

Suivez-moi sur Twitter

%d bloggers like this: