Les lignes rurales, un facteur d’influence important sur la qualité de vie des citoyens


29/08/2022 – Par Frédéric de Kemmeter – Signalisation ferroviaire et rédacteur freelance
Inscrivez-vous au blog

🟧 Nos brèves quotidiennes 🟧 Notre lexique ferroviaire 🟧 Nos newsletters 🟧 Nos fiches thématiques

En Allemagne, une étude tente de démontrer que les lignes ferroviaires rurales de voyageurs et de marchandises représentent un facteur d’influence important sur la qualité de vie des citoyens et sur la qualité de l’implantation des entreprises.

Selon une étude intitulée Räumliche Effekte reaktivierter Schienenstrecken im ländlichen Raum (Effets territoriaux des lignes ferroviaires réactivées dans les zones rurales), plus de trois millions de personnes pourraient être reliées au transport ferroviaire par la réactivation de lignes ferroviaires et bénéficier ainsi d’une meilleure connexion avec les centres régionaux les plus proches.

Dans les décennies qui ont suivi la fin de la Seconde Guerre mondiale, des lignes ferroviaires ont été fermées dans le contexte de l’émergence de la motorisation de masse. Même après la réforme des chemins de fer des années 90, d’autres fermetures de lignes ont encore eu lieu, notamment dans les nouveaux Länder. Entre 1994 et 2018, 5.148 km de lignes ont été fermées. Inversement, entre 1994 et 2020, un réseau de 933 km a été réactivé pour le trafic voyageurs et 364 km pour le trafic marchandises.

Aujourd’hui, 85 % du réseau ferroviaire allemand sont exploités par la DB Netz, une filiale intégrée du groupe Deutsche Bahn AG, alors que les 15 % l’étant sont exploités par 130 opérateurs répartis dans tout le pays.

Avoir la main sur sa politique ferroviaire

Un des problèmes soulevés avec la régionalisation du rail de proximité, c’est que les Länder n’ont pas réellement la main sur le réseau, alors qu’ils exploitent leurs propres trains régionaux. De plus, la ponctualité du trafic local est tributaire de celle des trains Intercity grande ligne de la DB elle-même, ce qui entraîne des conflits. La plupart du temps par manque de capacités. Or les meilleures volontés du monde se heurtent souvent au bon vouloir du gestionnaire d’infrastructure national.

Ces dernières années, un changement de cap s’était toutefois amorcé. DB Netz avait annoncé en 2019 qu’elle ne fermerait plus de lignes et qu’elle mettrait en place une taskforce pour la réactivation de certaines lignes. La condition essentielle pour l’éligibilité de projets de réactivation de lignes fermées est que l’avantage de la réouverture soir supérieure aux coûts. Mais avec quelle méthode d’évaluation ?

Une connaissance plus précise des effets positifs des réactivations ferroviaires permet de mieux connaître les bénéfices attendus, ce qui peut à son tour contribuer de manière significative au renforcement des projets de réactivation ferroviaire et à la réussite de leur mise en œuvre.

Le rapport note que les critères utilisés pour établir une analyse coûts-avantages standardisée devraient être actualisés d’ici à la fin de 2022 afin de tenir compte des préoccupations environnementales, du changement climatique et de la santé des citoyens.

Analyser le passer pour bâtir le futur

D’après les auteurs de l’étude, il est assez rare de déterminer ex post les bénéfices effectivement réalisés par une réouverture de ligne. Or ces analyses ex post permettent d’identifier les relations de cause à effet entre l’investissement et les avantages obtenus et, sur cette base, de formuler des recommandations pour la planification future.

Ainsi parfois, des projets de réouverture peuvent avoir plus de succès que prévu. L’étude cite l’exemple du Schönbuchbahn près de Stuttgart, dans le Bade-Wurtemberg, où le trafic voyageurs a été rétabli en 1996. Après cinq années d’exploitation, le service transportait 6.000 voyageurs par jour, alors que les prévisions tablaient sur seulement 2.500.

L’une des clés de ces réouvertures concerne des projets dans le domaine de l’aménagement du territoire et de la cohésion sociale. Dans le cadre de Region gestalten, des projets reçoivent un soutien fédéral pour la recherche ou la mise en œuvre de concepts innovants pour le développement des espaces ruraux. L’objectif est de mettre les connaissances acquises dans la politique régionale. Il s’agit d’obtenir une compréhension plus précise des effets des projets de réactivation dans les espaces ruraux et des relations de cause à effet sous-jacentes sur la base d’une analyse ex post.

Pour ce faire, les effets potentiels des projets de réactivation dans les espaces ruraux ont été recensés de manière structurée et dotés de possibilités de mesure quantitatives et/ou qualitatives. La grille d’analyse ainsi conçue a ensuite été appliquée à six projets de réactivation différents. Il s’agissait de mettre en évidence les effets déjà constatés ou attendus de la réactivation de lignes ferroviaires.

Des solutions pour réactiver

Sur la base des analyses effectuées et des enseignements tirés des interviews d’experts, des facteurs de réussite et d’échec des projets de réactivation ont pu être classés en fonction des trois dimensions suivantes :

  • technique : situation technique initiale de la ligne, types de trafic, etc ;
  • économiques-planification : potentiel de passagers, structure spatiale et desserte territoriale, offre de transport, financement, etc ;
  • politique-participatif : acteurs impliqués, niveaux politiques, déroulement du processus de décision et de participation, etc.

Pour réussir la planification et la mise en œuvre de projets de réactivation, il faut d’abord, d’un point de vue technique, sécuriser l’infrastructure existante. Elle doit être protégée contre un démantèlement prématuré ou contre un changement d’affectation. D’un point de vue politique, il faut accorder très tôt une grande importance aux relations publiques lors de la planification et de la mise en œuvre des projets de réactivation et constituer à cet effet un réseau d’acteurs solide et coopératif, incluant les décideurs politiques.

Mais il y a surtout les aspects économiques et de planification qui jouent un rôle. La conception de l’offre future sur les lignes réactivées joue un rôle important pour le succès durable des projets. Le succès amène le succès, prédisent les auteurs, et c’est également un argument important pour d’autres projets qui se trouvent à un stade de développement plus précoce.

L’étude montre aussi qu’une hausse de voyageurs et de rentabilité peut être obtenue quand la ligne réouverte est connectée des deux côtés au réseau principal. Or beaucoup de projets sont des « branches » en cul de sac, en étoile autour d’une ville régionale. Le nombre de trains par jour est aussi un critère du succès tout comme l’aménagement du territoire, un thème que nous avions déjà évoqué dans un article précédent. 🟧

ruralite

29/08/2022 – Par Frédéric de Kemmeter – Signalisation ferroviaire et rédacteur freelance
Inscrivez-vous au blog

Articles similaires :

BW_01Comment reconnecter trois millions d’allemands au train
09/07/2020 – Selon Allianz Pro Schiene et le Verband Deutscher Verkehrsunternehmen (VDV), la réactivation de 238 lignes cumulant une longueur totale de 4.016 km permettrait de reconnecter au rail près de 291 communes totalisant trois millions de citoyens allemands.


Décarboner les transports : tout ne dépend pas du rail
21/09/2021 – Le chemin de fer ne fera jamais de transfert modal seul, par le fait de sa simple existence. Il faut d’autres atouts qui sont du ressort de l’État. Par exemple l’aménagement du territoire et la configuration des lieux de vie



Quand les Régions reprennent la main sur le train du quotidien
11/10/2021 – La régionalisation de l’Europe est un fait, quoiqu’avec des formules diverses d’un pays à l’autre. On peut s’en rendre compte au travers de la gestion du transport par rail, qu’explique cet article.



Un RER transfrontalier dont on parle si peu : le TiLo
09/05/2022 – Un RER dont on parle si peu : le TiLo, qui recouvre le Tessin en Suisse et le nord de la Lombardie, en Italie. L’occasion de se pencher sur une région économique forte qui a su construire un service ferroviaire transfrontalier dans un contexte favorable.


TGV-Alstom-recordBade-Wurtemberg : péripéties et défis de l’appel d’offre régional
05/03/2021 – Comment faire fonctionner son réseau régional et obtenir la politique ferroviaire souhaitée ? Cela passe parfois par beaucoup de péripéties mais aussi des résultats. Voyons voir par exemple ce que fait le Bade-Wurttemberg


Waldbahn_regioÉcologie et train à tout prix ? La Bavière questionne…
04/09/2020 – Parfois, il y a des petites lignes où « l’hameçon n’a pas mordu » malgré avoir tout mis en oeuvre pour la réussite. Ca ne remet pas en cause la politique de régionalisation. Cet exemple peut nous permettre de nous interroger sur la valeur des choses et les buts recherchés.

Publié par

Frédéric de Kemmeter

Cliquez sur la photo pour LinkedIn Analyste ferroviaire & Mobilité - Rédacteur freelance - Observateur ferroviaire depuis plus de 30 ans. Comment le chemin de fer évolue-t-il ? Ouvrons les yeux sur des réalités plus complexes que des slogans faciles http://mediarail.be/index.htm

Merci pour votre commentaire. Il sera approuvé dès que possible

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.