Czech Republic – République tchèque

In 1980 Škoda produced ES 499.1001 and 1002 as prototype locomotives for the replacement of the existing ČSD fleet, while the railways were still under the political regime of the Iron Curtain. These engines join the families of multi-system locomotives already in circulation in Europe. Production was indeed delivered since 1984 with two series : S 499.2 for AC current and E 499.3 for DC current. During 1990 further development to run at 140 km/h lead to create the ČD Class 362, and some ČD Class 363 (České dráhy – Czech Republic) and ŽSSK Class 363 (Slovakia) locomotives are being rebuilt as 362s. Class 362 from ČD waiting his next service in station of Prague hlavní, April 2018. (click on image to enlarge)

En 1980, Škoda produisait les ES 499.1001 et 1002 en tant que prototypes pour le remplacement du parc existant de ČSD, à l’époque encore sous le régime politique du rideau de fer. Ces machines rejoignent les familles de locomotives multi-systèmes déjà en circulation en Europe. La production a débuté dès 1984 en deux sous-séries : S 499.2 pour le courant alternatif et E 499.3 pour le courant continu. Au cours de l’année 1990, des développements supplémentaires pour rouler à 140 km/h ont conduit à créer la série 362 et certaines locomotives de série 363, tant aux ČD (České dráhy –  République tchèque) qu’aux ŽSSK (Slovaquie), furent reconstruites en tant que série 362. Une 362 des ČD attend son prochain service dans la gare de Prague hlavní, en avril 2018. (Cliquer sur l’image pour un grand format).

The Czech public railway Ceske Drahy is also modernising its rolling stock. On the Prague-Vienna-Graz route, the Czechs had to provide the same standards of comfort as their Austrian neighbour. They therefore bought Railjet carriages similar to those of the ÖBB, built by Siemens. One of these cars in a Railjet coming from Graz and Vienna at Prague hlavní station in April 2018. (click on image to enlarge)

Les chemins de fer publics tchèques České dráhy modernisent aussi leur matériel roulant. Sur la liaison Prague-Vienne-Graz, les tchèques devaient fournir des standards de confort identiques à leur voisin autrichien. Ils ont donc acheté des voitures Railjet analogues à celles des ÖBB, construites par Siemens. Une de ces voitures dans un Railjet en provenance de Graz et Vienne, en gare de Prague hlavní, en avril 2018. (Cliquer sur l’image pour un grand format).

The Czechs do not have high-speed trains above 250km/h, but nevertheless wanted to increase speeds on a main line. They choose tilting trains and placed his first order to Fiat Ferroviaria during 2000, and when Alstom take over of Fiat Ferroviaria the order was changed as Pendolino trains. The first set was delivered in 2004 as Pendolino ČD 680 and entered regular service in December 2005 between Prague and Ostrava. As of late January 2006, all five of the in-service trains suffered from malfunctions of the tilt controls, but all problems were fixed. One of these Pendolino waiting his departure to Ostrava in station Prague hlavní, April 2018. (click on image to enlarge).

Les tchèques n’ont pas de train à grande vitesse au-delà de 250km/h, mais ont néanmoins voulu augmenter les vitesses sur une ligne principale. Ils ont donc choisi les trains pendulaires et ont passé leur première commande à Fiat Ferroviaria en 2000. Lorsque Alstom a repris Fiat Ferroviaria, la commande a été modifiée pour devenir des trains Pendolino. Le premier exemplaire a été livré en 2004 sous le nom de Pendolino ČD 680 et est entré en service régulier en décembre 2005 entre Prague et Ostrava. Fin janvier 2006, les cinq trains en service souffraient de dysfonctionnements des commandes d’inclinaison, mais tous les problèmes furent par la suite résolus. L’un de ces Pendolino attend son départ pour Ostrava à la gare de Prague hlavní, en avril 2018. (Cliquer sur l’image pour un grand format).

The Czech Republic very quickly responded to the revival of the railways by offering alternative operators. The most important of one is Regiojet, an operator belonging to Student Agency, which started running its private trains in September 2011. Its trains now reach Slovakia and even Vienna. One of the Regiojet trains leaves Prague hlavní station in April 2018, pulled by an old 3kV E 630 locomotive that had been running in Italy, before back at home!

La Tchéquie s’est très vite conformée au renouveau du chemin de fer en proposant des opérateurs alternatifs. Le plus important est Regiojet, un opérateur appartenant à Student Agency qui a commencé à faire rouler ses trains privés en septembre 2011. Ses trains atteignent maintenant la Slovaquie et même Vienne. Un des trains Regiojet quitte la gare de Prague hlavní, en avril 2018, tracté par une ancienne locomotive 3kV E 630 qui avaient roulé en Italie, avant de revenir au pays ! (Cliquer sur l’image pour un grand format).

Austria_Osterreich   Belgium_Belgique_Belgïe    France    Alemagne_Germany_Deutschland   Italy_Italia    Netherlands    Suisse_Switzerland   Czech_Republic.svg

More pictures / Davantage de photos :

        0mzgn3znt5reojttkxvjoj00qrs

The Netherlands – Nederland – Pays-Bas

The ‘Intercity Materieel’ (in dutch), or ICM, is an electric multiple unit (EMU) train type which got the nickname Koploper, because it had a so-called « walk through head », which refers to the raised driver’s cab making it easier to move from one trainset to another by opening the front door. After these trains were modernised, this ease of passage has been suppressed. In 1977, a prototype batch numbered 4001–4007 were delivered, after which Talbot Aachen delivered the entire fleet comprising 144 trainsets in two subseries: Class 4000 with three body-shells and Class 4200 with four body-shells. The refurbished trainsets are now referred to as Intercity Materieel Modern (ICMm). We can see here two Class 4000 in station Holland Spoor at The Hague, July 2013. (click on image to enlarge)

Les rames ‘Intercity Materieel’, ou ICM, sont des automotrices ayant reçu le surnom de Koploper, désignant grosso modo « une tête pour courir », allusion à la cabine de conduite surélevée facilitant le passage en bout d’une rame à l’autre par retrait de la porte frontale. Après la modernisation de ces rames, cette facilité de passage a été supprimée. En 1977, un lot de prototypes numérotés 4001 à 4007 entrait en service, après quoi Talbot Aachen livrait la totalité de la flotte comprenant 144 rames en deux sous-séries : La classe 4000 à trois caisses et la classe 4200 à quatre caisses. Les rames modernisées sont désormais appelées Intercity Materieel Modern (ICMm). On peut voir ici deux automotrices de série 4000 en gare de Holland Spoor à La Haye, en juillet 2013. (cliquer sur l’image pour un grand format)

The Class 1700 locomotives follow the previous order of Class 1600 delivered in 1978 by Alsthom (with « h »). 81 locomotives were delivered between 1990 and 1994, numbered 1701 to 1781. There are also based on the SNCF Class 7200 model. The Class 1700 are similar to Class 1600 but however not entirely equal. They have a newer safety system (ATB phase 4 vs ATB phase 3 in the 1600 series) and a different braking system. Two Class 1700 are meet at s’Hertogenbosch station, July 2013. (click on image to enlarge)

Les locomotives de série 1700 ont succédé à la série 1600 livrée en 1978 par Alsthom (à l’époque avec un « h »). Les 81 locomotives furent livrées entre 1990 et 1994, numérotées de 1701 à 1781. Elles sont également basées sur le modèle de la BB 7200 de la SNCF. La série 1700 est similaire à la classe 1600 mais n’est toutefois pas entièrement identique. Elles sont dotées d’un système de sécurité plus récent (l’ATB niveau 4 contre l’ATB niveau 3 pour la série 1600) et d’un système de freinage différent. Deux 1700 se croisent à la gare de s’Hertogenbosch, en juillet 2013. (cliquer sur l’image pour un grand format)

The first 12 TRAXX Bombardier locomotives in the Netherlands were hired from Alpha Trains by High Speed Alliance (HSA). These arrived in 2008 and 2009 to operate services on the HSL-Zuid between Amsterdam and Breda, as a part of the new Fyra Intercity concept. These locomotives were intended to use temporary until the V250 Ansaldo trainsets entered service. With their a maximum speed of 160 km/h, these TRAXX were fitted to run on the high speed line with ETCS. The locomotives were delivered in a red livery with white Fyra logo, but since 2015 are being repainted yellow-blue. A BR 186 Fyra is making a manœuvre in station Breda, to take over a new Fyra service to Amsterdam, July 2013. (click on image to enlarge)

Les 12 premières locomotives TRAXX Bombardier qu’ont connu les Pays-Bas furent celles louées chez Alpha Trains par feu la High Speed Alliance (HSA). Elles sont arrivées en 2008 et 2009 pour exploiter des services sur la HSL-Zuid entre Amsterdam et Breda, dans le cadre du nouveau concept Intercity Fyra. Ces locomotives étaient destinées à tracter des rames temporaires jusqu’à la mise en service des tristement célèbres rames V250 Ansaldo. Avec leur vitesse maximale de 160 km/h, ces TRAXX sont équipées pour circuler sur la ligne à grande vitesse munie de l’ETCS niveau 2. Les locomotives louées étaient flanquées de la livrée rouge Fyra avec logo blanc, mais à partir de 2015, elles furent repeintes en jaune-bleu. Une de ces BR 186 Fyra effectue un changement de front en gare de Breda, pour reprendre un nouveau service Fyra vers Amsterdam, en juillet 2013. (cliquer sur l’image pour un grand format)

Benelux trains exist since 1957. In the years 86-88, they benefited from new rolling stock with Dutch cars Class IC III (from Talbot, Aachen). Pending its third transformation, and in the absence of the Ansaldo V250 trainsets, these Benelux trainsets temporarily received a Fyra livery, except the locomotives. We can see here from Den Haag Holland Spoor station a « Fyra Intercity » pulled by the SNCB locomotive TRAXX 2835 hired to Alpha Train, and that kept de livery of the owner. July 2013.

Les trains Benelux existent depuis 1957. Dans les années 86-88, ils bénéficièrent d’un nouveau matériel roulant avec des voitures néerlandaises de type IC III (Talbot, Aix-la-Chapelle). Dans l’attente de sa troisième transformation, et en l’absence du matériel V250 Ansaldo, ces rames Benelux reçurent temporairement une livrée Fyra, à l’exception des locomotives. On peut voir ici au départ de Den Haag Holland Spoor une composition Fyra tractée par la locomotive TRAXX 2835 louée chez Alpha Train par la SNCB, et qui a conservé la livrée du propriétaire. Juillet 2013. (cliquer sur l’image pour un grand format)

Austria_Osterreich   Belgium_Belgique_Belgïe    France    Alemagne_Germany_Deutschland   Italy_Italia    Netherlands    Suisse_Switzerland   Czech_Republic.svg

More pictures / Davantage de photos :

        0mzgn3znt5reojttkxvjoj00qrs

France

SNCF_73500

The X73500 is a Diesel Multiple Unit (DMU) train type operated by the SNCF in France. These DMUs are single railcars and were built from 1999 to 2004.  They were ordered joint with Deutsche Bahn, ranked as Class VT641, and were developed as part of a cooperation between De Dietrich Ferroviaire in France and Linke-Hofmann-Busch in Germany, both of which were acquired by Alstom. These railcars have a capacity of 61 seats. The SNCF has 315 units in its fleet. We can see here three engines waiting at the station Quiberon, in Bretagne, in August 2018. (click on image to enlarge)

Le X73500 est un autorail exploité par la SNCF. Ces autorails à caisse unique ont été construits entre 1999 et 2004.  Ils ont été commandés conjointement avec la Deutsche Bahn, qui les a classé en tant que VT641, et ont été développées dans le cadre d’une coopération entre De Dietrich Ferroviaire en France et Linke-Hofmann-Busch en Allemagne, deux sociétés acquises depuis par Alstom. Ces autorails ont une capacité de 61 sièges. La SNCF en dispose de 315 unités. On peut voir ici trois de ces engins alignés en gare de Quiberon, en Bretagne, par une belle journée caniculaire d’août 2018. (Cliquer sur l’image pour un grand format)

SNCF_22200

The Class 22200 locomotives, like the Class 7200, are icons of the French railways. The BB 22200 were built by Alstom between 1976 and 1986. They are a dual voltage version (1500V DC and 25kV50 Hz AC) of his sister BB 7200 that is only fitted for 1500V DC voltage. These Class have a long history. A total of 204 engines were built by manufacturers Alsthom (with « h ») and De Dietrich. They have run on all the main lines in France, leading all express and freight trains. The picture, taken in August 2013, shows Class (5)22402 in Avignon-Centre station, with the SNCF livery « En voyage » which appeared in 2002. The number 5 is a prefix added in the 90s to identify the activity, in this case « TER » (Train Express Régional). (click on image to enlarge)

Les locomotives 22200, tout comme les 7200, sont des icônes du rail français. Les BB 22200 ont été construites entre 1976 et 1986. Il s’agit de la version bi-tension (1500V DC et 25kV50 Hz AC) des BB 7200, lesquelles ne sont aptes qu’à une tension de 1500V DC. Ces séries ont une longue histoire. Au total, 204 machines 22200 ont été construites par Alsthom (avec « h » à l’époque) et De Dietrich. Elles ont circulé sur toutes les grandes lignes en France, à la tête de tous les trains express et de fret. La photo, prise en août 2013, nous montre la (5)22402 en gare d’Avignon-Centre, avec la livrée SNCF « En voyage » créée en 2002. Le chiffre 5 est un préfixe rajouté dans les années 90 pour identifier l’activité, dans ce cas-ci « TER ». (Cliquer sur l’image pour un grand format)

SNCF_26000

The SNCF BB 26000 locomotives are a class of dual voltage, four axle B’B’ electric locomotives capable of a top speed of 200 km/h built by GEC Alsthom between 1988 and 1998 for SNCF. The locomotives are also commonly known as the « Sybic ». The 234 units were built to fulfil both freight and passengers trains and to replace gradually Class BB7200, BB15000 and BB22200. The traction motors are three phase synchronous type (as used in the TGV Atlantique) but with two three phase stator windings offset by 30 degrees. The picture shows Class 26233 at Strasbourg main station, August 2014. Prefixe number 4 indicates that it is a locomotive for SNCF Fret. (click on image to enlarge)

Les locomotives SNCF BB 26000 sont des locomotives électriques B’B’ à quatre essieux, bitension, capables d’atteindre une vitesse de pointe de 200 km/h, et construites par GEC Alsthom entre 1988 et 1998 pour la SNCF. Ces locomotives sont également connues sous le nom de « Sybic ». 234 unités ont été construites pour répondre aux besoins des trains de marchandises et de voyageurs pour remplacer progressivement les séries BB7200, BB15000 et BB22200. Les moteurs de traction sont de type synchrone triphasé (comme ceux utilisés dans le TGV Atlantique) mais avec deux enroulements statoriques triphasés décalés de 30 degrés. La photo montre la 26233 en gare de Strasbourg, en août 2014. Le préfixe 4 indique qu’il s’agit d’une locomotive pour l’activité fret. (Cliquer sur l’image pour un grand format)

Austria_Osterreich   Belgium_Belgique_Belgïe    France    Alemagne_Germany_Deutschland   Italy_Italia    Netherlands    Suisse_Switzerland   Czech_Republic.svg

More pictures / Davantage de photos :

        0mzgn3znt5reojttkxvjoj00qrs

Switzerland – Schweiz – Suisse – Svizzera

The RABDe 500 (often nicknamed ICN for Intercity-Neigezug, German for Intercity Tilting Train), is a Swiss high speed passenger train. These 220 km/h seven-car trainsets were suplied between 1999 and 2005 by a consortium formed of Adtranz and Fiat-SIG, later Bombardier Transportation and Alstom. They are mainly used on the Genève-Aéroport – Biel/Bienne – Basel/St Gallen routes and on the north-south corridor, where they are due to be displaced from the Gotthard route by Stadler Giruno trainsets. They will then be redeployed in Jura and eastern Switzerland. Under current plans, the fleet would be withdrawn in 2036-43. Two ICN trains awaiting departure in Zurich-Hbf in April 2018.

Les rames RABDe 500 (surnommées ICN pour « Intercity-Neigezug » en allemand), sont considérés comme trains de voyageurs suisse « à grande vitesse ». Ces rames à sept caisses roulant à 220 km/h ont été fournies entre 1999 et 2005 par un consortium formé d’Adtranz et de Fiat-SIG, puis par Bombardier Transportation et Alstom. Elles sont principalement utilisées sur les lignes Genève-Aéroport – Bienne – Bâle/Saint-Gall et sur le corridor nord-sud, où elles doivent être retirées de la ligne du Gothard pour être remplacées par des rames Stadler Giruno. Elles seront ensuite redéployées dans le Jura et en Suisse orientale. Selon les plans actuels, la flotte serait ferraillée entre 2036 et 2043. Deux rames ICN en attente de départ à Zurich-Hbf, en avril 2018.

In August 2008 and again in August 2014, SBB ordered a total of 69 6-bodysell trainsets Class KISS from swiss manufacturer Stadler. They are used on the Zurich S-Bahn as well as on SBB’s regional express lines, can reach a maximum speed of 160 km/h and can be operated in multiple units. These trains are each 150 metres long and have 120 seats in 1st class, 415 seats in 2nd for a total of 535 passengers. The spacious access areas as well as the 12 doors on each side ensure optimum passenger flow, even in RER mode. Passenger areas and access floors are air-conditioned. One of these Stadler trains awaits departure at Zürich-Hbf station, April 2018.

Les CFF ont commandé en août 2008 ainsi qu’en août 2014 un total de 69 rames à 6 caisses du type KISS à Stadler. Utilisées sur le RER zurichois de même que pour des lignes régio-express des CFF, elles atteignent une vitesse maximale de 160 km/h et peuvent circuler en traction multiple. Ces trains mesurent chacun 150 mètres de long et disposent de 120 places assises en 1ère classe, de 415 en 2ème pour un total de 535 voyageurs. Les zones d’accès spacieuses ainsi que les 12 portes de chaque côté assurent un flux de voyageurs optimal, même en régime RER. Les compartiments voyageurs et les postes de conduite sont climatisés. L’une de ces rames Stadler attend le départ en gare de Zürich-Hbf, avril 2018.

The Re 420, originally (and still widely called) Re 4/4II, series are the most common electric locomotives of the Swiss Federal Railways. They are used for passenger and freight services throughout Switzerland, alone or in multiples units. For freight services, they are sometimes paired with the Re 620, mainly on the Gotthard route. The Re 420 locomotives were produced over a period of 21 years, from 1964 to 1985 : 277 Re 4/4II and 26 Re 4/4III. The Re 4/4 III differs from the Re 4/4 II by a different mechanical ratio, which limits its top speed to 125 km/h. For this, their tractive force is higher, 200 kN compared to 170 kN for Re 4/4 II. These locomotives were still largely in service in 2020. Locomotive Re 4/4 11149 waiting at station of Locarno, july 2014.

Les Re 420, toujours largement appelées Re 4/4II, sont les icones des Chemins de fer fédéraux suisses. Elles sont utilisées pour les services de voyageurs et fret dans toute la Suisse, seules ou en UM. Pour les services de fret, elles sont parfois jumelées avec la Re 620 à six essieux, principalement sur l’axe du Gothard. Les locomotives Re 420 ont été produites sur une période de 21 ans, de 1964 à 1985 : 277 Re 4/4II et 26 Re 4/4III. La Re 4/4 III se distingue de la Re 4/4 II par un rapport mécanique différent, ce qui limite sa vitesse de pointe à 125 km/h. Inversément, sa force de traction est supérieure, 200 kN contre 170 kN pour la Re 4/4 II. Ces locomotives étaient encore largement en service en 2020. Locomotive Re 4/4 11149 en attente à la gare de Locarno, juillet 2014.

The Re 460 (popularly known as the Lok 2000) series are modern four-axle electric locomotives made by ABB. Upon their entry into service in the early 1990s, they replaced the Ae 3/6I, Ae 4/7 and Re 4/4I series units, and displaced many of the Re 4/4 series into lesser duties. The series was introduced as part of the Rail 2000 project, a massive project to modernise and improve capacity on Switzerland’s railways While originally designed as a multipurpose locomotive, they are now used for passenger services only, often in conjunction with the IC 2000 double decker trains. Their freight role has been assumed by Re 482s. They are maintained at Yverdon. The private company BLS has ordered 18 identical locomotives and ranked them as Re 465. Picture shows an Re 460 in Lucerne with an Interregio to Zürich, april 2018.

Les Re 460 (communément appelées Lok 2000) sont des locomotives électriques modernes à quatre essieux fabriquées par ABB. Lors de leur entrée en service au début des années 1990, elles ont remplacé les séries Ae 3/6I, Ae 4/7 et Re 4/4I, et ont déplacé de nombreuses Re 4/4 vers des missions moins importantes. Cette série a été introduite dans le cadre de Rail 2000, un vaste projet de modernisation et d’amélioration de la capacité des chemins de fer suisses. Bien qu’initialement conçues comme des locomotives polyvalentes, elles ne sont plus utilisées que pour le transport de passagers, souvent sur des trains à deux étages IC 2000. Leur rôle de fret a été assumé par les Re 482. Elles sont entretenues à Yverdon. La société privée BLS a commandé 18 locomotives identiques et les a classées comme Re 465. La photo montre une Re 460 à Lucerne avec un Interregio vers Zurich, avril 2018.

Austria_Osterreich   Belgium_Belgique_Belgïe    France    Alemagne_Germany_Deutschland   Italy_Italia    Netherlands    Suisse_Switzerland   Czech_Republic.svg

More pictures / Davantage de photos :

        0mzgn3znt5reojttkxvjoj00qrs

Italy – Italia – Italie

The ETR Class 500 were Italy’s first high-speed trains, built by a consortium including Ansaldo, Breda, Firema, Fiat Ferroviaria and ABB. 60 trainsets were put into service: 30 trainsets between 1992 – 1996 and another 30 between 2005 and 2007. We can see here a departure from Bologna to Rome on 11 April 2017, with a new livery Frecciarossa. More pictures here

Les ETR 500 furent les premiers trains à grande vitesse de l’Italie, construits par un consortium rassemblant Ansaldo, Breda, Firema, Fiat Ferroviaria ou encore ABB. 60 rames furent mises en service : 30 rames entre 1992 – 1996 et 30 rames autres entre 2005 et 2007. Départ de Bologne en direction de Rome, le 11 avril 2017. Infos techniques à ce lien.

It is probably the most atypical high-speed train: designed by the French company Alstom, but bought by a private Italian operator, NTV-Italo. The ETR Class 575 is the realisation of the AGV (Automotrice à Grande Vitesse) project, which was studied according to Alstom’s fundamentals: the articulated TGV-type trainset with new requirements for distributed electrical traction chain. This train has been running between Milan and Rome since 2012. Florence, August 2014. More pictures here

C’est probablement le train à grande vitesse le plus atypique : conçu par le français Alstom, mais acheté par un exploitant italien privé NTV-Italo. L’ETR 575 est la concrétisation du projet d’AGV (Automotrice à Grande Vitesse), étudié en s’en tenant aux fondamentaux d’Alstom : on conserve la rame articulée de type TGV mais on se plie à la nouvelle exigence de motorisation répartie. Ce train roule depuis 2012 entre Milan et Rome. Plus de détails : ETR 575 NTV-Italo

Austria_Osterreich   Belgium_Belgique_Belgïe    France    Alemagne_Germany_Deutschland   Italy_Italia    Netherlands    Suisse_Switzerland   Czech_Republic.svg

More pictures / Davantage de photos :

        0mzgn3znt5reojttkxvjoj00qrs

Germany – Deutschland – Allemagne

49870630761_7ff7b72a38_o

The Talent 2 Emu is a multiple unit railcar manufactured by Bombardier. The train began production in 2008 and first entered service with Deutsche Bahn in 2011. Some trainsets Class BR442 for the train service along Mosel have only two cars, as we can see here in Coblence, August 2014. More pictures here

Les rames Talent 2 sont des automotrices fabriquées par Bombardier. La production a démarré en 2008 et ce parc est entré en service à la Deutsche Bahn en 2011. Certaines rames BR442 pour le service ferroviaire le long de la Moselle ne comportent que deux voitures, comme on peut le voir ici à Coblence, en août 2014. Plus de photos à ce lien

ICE-3_Brussels

An ICE 3M trainset leaves Brussels-Midi towards Liège, Cologne and Frankfurt. These trains have little in common with the previous ICE 1 and ICE 2 series. In 1994, the new DB launched a design competition, and it was the Munich-based firm Neumeister that came up with a new design within a very short time. The fundamental feature of the ICE 3 compared to the two previous versions is the distributed electrical traction chain along the trainset, making it a true high-speed self-propelled vehicle. It meets the increased requirements for interoperability promoted by the European Commission. More pictures here

Une rame ICE 3M quitte Bruxelles-Midi en direction de Liège et Francfort. Ces rames n’ont plus grand chose de commun avec les séries précédents ICE_1 et ICE 2. En 1994, la nouvelle DB lança un concours de design et c’est le cabinet Neumeister de Munich qui réinventa une nouvelle conception dans des délais très courts. La caractéristique fondamentale de l’ICE 3 par rapport aux deux versions précédentes est la motorisation répartie, ce qui en fait une véritable automotrice à grande vitesse. Il répond aux exigences accrues de l’interopérabilité promue par la Commission Européenne.  Infos techniques à ce lien.

The Mittelrheinbahn is a private company 100% owned by Transdev Deutschland. It operates a contract for local trains to Cologne-Coblenz-Mayence. It has leased Siemens Desiro Main Line tri-bodyshell railcars from Alpha Trains, which are classified as BR460 in Germany. One of this is waiting his departure at station Coblence in august 2014. More pictures here

Le Mittelrheinbahn est une compagnie privée appartenant à 100% à Transdev Deutschland. Elle opère un contrat de trains omnibus sur Cologne-Coblence-Mayence. Elle a loué chez Alpha Trains des automotrices tri-caisses Siemens Desiro Main Line, qui sont classée BR460 en Allemagne. Attente de départ à Coblence en août 2014.

The German Class 101 locomotives prefigures what will later become the BR145/146, and then the TRAXX, whose cabin’s fronts can already be recognized. The 145 Bombardier locomotives of this series were put into service between 1996 and 1999 and mainly carry out missions for mainline trains, exclusively under 15kV. Station Coblence in August 2014. More pictures here

La série allemande BR101 préfigure de ce qui deviendra par la suite la BR145/146, et in fine la TRAXX, dont on peut déjà reconnaître le fronton avant. Les 145 locomotives Bombardier de cette série ont été mises en service entre 1996 et 1999 et effectuent principalement des missions pour trains grandes lignes, exclusivement sous 15kV. Plus de photos à ce lien

Austria_Osterreich   Belgium_Belgique_Belgïe    France    Alemagne_Germany_Deutschland   Italy_Italia    Netherlands    Suisse_Switzerland   Czech_Republic.svg

More pictures / Davantage de photos :

        0mzgn3znt5reojttkxvjoj00qrs

Belgium – Belgique – Belgïe – Belgien

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

It’s now an historical rolling stock. Very few of this were running still in 2020, but with the white livery. The SNCB’s class 60 to 70, with 331 Emus built between 1954 and 1978, consisted of an almost unified design, with two bodieshell, its first class and parcels/luggage space. Emu 237, here in Erbisoeul station in July 2004 still in red livery 80’s, is part of the 62/63/65 Class, designating its year of construction. This railcar was scrapped in 2014. More pictures here

Du matériel historique, pourtant pas si lointain. La longue série d’automotrices SNCB, 331 exemplaires construits de 1954 à 1978, a consisté en un design quasi unifié, avec deux caisses, sa première classe et son espace fourgon. La 237, ici à l’arrêt d’Erbisoeul en juillet 2004, fait partie de la tranche 62/63/65, désignant son année de construction.Ces tranches furent réformées en 2014. Quelques rares exemplaires étaient encore en service en 2019. Plus de photos à ce lien

SNCB_AM96_Jurbise

The class 96 is an electric multiple unit built in 1996 for Intercity services . They incorporate features from the DSB IC3 trainsets in order to enable passage from one set coach to another. When two or more units are coupled together in a single train, the entire front door folds away to give a wide passage. Two series were built : Class 400 which fitted to run under 3kV DC and 25kV AC, to run in France (Lille, and recently Maubeuge). And Class 500 fitted only to run under 3kV in Belgium and Luxemburg. Class 562 (3kV) passing at Jurbise with a Brussels-Airport-Mons intercity service, February 20, 2013. (Click on image to enlarge).

L’AM 96 est une automotrice construite en 1996 pour les services intercity. Elles intègrent les caractéristiques des rames DSB IC3 afin de permettre le passage d’une voiture à l’autre. Lorsque deux ou plusieurs rames sont accouplées pour former un même train, la porte avant (et le poste de conduite) se replie entièrement pour offrir un passage. Deux séries ont été construites : la série 400 qui peut fonctionner sous 3kV DC et 25kV AC, pour circuler en France (Lille, et plus récemment Maubeuge). Et la série 500, qui ne peut fonctionner qu’en Belgique et au Luxembourg sous 3kV. L’AM 562 (3kV) passe à Jurbise avec un service intercity Bruxelles-Aéroport-Mons, le 20 février 2013. (Cliquer sur l’image pour un grand format)

The Class 21 locomotives is an icon of the SNCB in the 80s. The first locomotives appeared in 1984 and started their service under the first IC/IR plan. They were mainly used for passenger traffic, but their involvement in freight traffic was also a reality. Class 21s were still in service in 2020 but their scrapping has already begun. More pictures here

Les locomotives de la série 21 : une icone de la SNCB des années 80. Les premiers engins sont apparus en 1984 et débutèrent leur service dans le cadre du premier plan IC/IR. Elles seront essentiellement affectées au trafic voyageur mais leur engagement dans le trafic marchandise était aussi une réalité. Plus d’infos : SNCB locomotives série 21.

The belgian Class 20 locomotive: the first « thyristors locomotive » carried out of the factory ACEC (Ateliers de constructions électriques de Charleroi – now Alstom Belgium). It was the most powerful engine of the SNCB at the time. It was mainly seen in operation on the difficult Brussels-Namur-Arlon-Luxembourg line, towing long international overnight or freight trains. Here during an special trip at Marloie, just after it ceased operations. All engine were scrapped except one, which is in preservation. More pictures here

La série 20 : une locomotive « tout thyristors » sortie des cartons des ACEC pour booster l’industrie. Ce fut la plus puissante de la SNCB à son époque. On l’a principalement vu active sur la difficile ligne Bruxelles-Namur-Arlon-Luxembourg, remorquant de longs internationaux de nuit ou des trains de marchandises. Ici à Marloie lors d’un voyage spécial PFT, juste après la cessation de leur exploitation. Une seule a été préservée. Plus de détails : SNCB série 20

Austria_Osterreich   Belgium_Belgique_Belgïe    France    Alemagne_Germany_Deutschland   Italy_Italia    Netherlands    Suisse_Switzerland   Czech_Republic.svg

More pictures / Davantage de photos :

        0mzgn3znt5reojttkxvjoj00qrs

Austria – Österreich -Autriche

Nightjet_ÖBB

Nightjet is a brand name given by Austrian railway company Austrian Federal Railways (ÖBB) to its overnight passenger train services. It was launched in December 2016, replacing some City Night Line services after Deutsche Bahn announced it would stop operating night train services, a change that DB put into effect on 11 December 2016. Nightjet operates in Austria, Belgium, Germany, Italy and Switzerland. There are services provided by other train companies to Croatia, Hungary, Poland, Czech Republic, Slovakia and Slovenia that operate under the Nightjet Partner label. Sleeping-car Class « Comfort Line » seen here at Hamburg-Altona station, April 2018. (click on image to enlarge)

Nightjet est une marque commerciale de la compagnie ferroviaire autrichienne ÖBB pour ses services de trains de nuit. Elle a été lancée en décembre 2016, en remplacement de certains services City Night Line après que la Deutsche Bahn ait annoncé qu’elle cesserait d’exploiter des services de trains de nuit, un changement que la DB a mis en vigueur le 11 décembre 2016. Nightjet opère en Autriche, en Belgique, en Allemagne, en Italie et en Suisse. Il existe des services fournis par d’autres compagnies ferroviaires vers la Croatie, la Hongrie, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie et la Slovénie qui opèrent sous le label Nightjet Partner. Voiture-lits de type « Comfort Line » vue ici à Hambourg-Altona, en avril 2018. (cliquer sur l’image pour un grand format)

Nightjet ÖBB

Some Nightjet routes carry private cars, mainly on Hamburg-Vienna/Innsbruck, Düsseldorf-Vienna/Innsbruck and Vienna-Feldkirch. In summer, there are also a train Vienna-Livorno in Italy. Vehicles boarding in Hamburg-Altona, April 20187. (click on image to enlarge)

Certaines relations Nightjet transportent les autos des particuliers, principalement sur Hambourg-Vienne/Innsbruck, Düsseldorf-Vienne/Innsbruck ainsi que sur Vienne-Feldkirch. En été, s’y ajoute Vienne-Livorno, en Italie. Embarquement de véhicules à Hambourg-Altona, avril 2018. (cliquer sur l’image pour un grand format)

Nightjet_WLAB

The double-deck sleeping-car WLABm developed in the former City Night Line joint venture are certainly the most spectacular in Europe. Twenty-six of them were built before being taken over by the new ÖBB brand Nightjet in December 2016. These sleeping cars only run on the Vienna-Zurich and Zurich-Berlin routes. More pictures here

Les voitures-lits de type WLABm à double étage développées dans le cadre de l’ancienne join-venture City Night Line sont certainement les plus spectaculaires d’Europe. Elles ont été construites en 26 exemplaires avant d’être reprises en décembre 2016 par la nouvelle marque des ÖBB, Nightjet. Ces voitures-lits ne circulent que sur les trains de nuit Vienne-Zurich et Zurich-Berlin. Plus de photos à ce lien 

Austria_Osterreich   Belgium_Belgique_Belgïe    France    Alemagne_Germany_Deutschland   Italy_Italia    Netherlands    Suisse_Switzerland   Czech_Republic.svg

More pictures / Davantage de photos :

        0mzgn3znt5reojttkxvjoj00qrs