Thalys devient une entreprise de plein exercice

(photo Nik_Morris_via wikipedia CC BY-NC-SA 2.0)

(Article ancien pour archive, déjà paru en mars 2015)

Cette fois c’est fait. Près de 20 ans après la naissance de la Société Coopérative à Responsabilité Limitée de droit belge (initialement sous le nom Westrail International), créée en 1995, Thalys devient une entreprise de plein exercice. La société détenue conjointement par la SNCF (60%) et la SNCB (40%), passe de 200 à 550 personnes et sera pleinement maître de ses moyens. Thalys obtient son autonomie comptable et budgétaire pour faire évoluer ses produits et mener les nouvelles étapes de son développement. Concrètement, Thalys va pouvoir contractualiser en direct avec chacun de ses partenaires et prestataires, mais également gérer en direct son personnel. Elle communiquera avec ses conducteurs en direct : c’est autant de gagné pour identifier la cause d’un retard pour informer les voyageurs en conséquence, car auparavant Thalys devait d’abord s’entretenir avec les réseaux, d’où une sérieuse perte de temps. La société devra ainsi demander elles-mêmes ses sillons aux opérateurs réseau, en l’occurrence SNCF Réseau, Infrabel, Pro-Rail et DB Netz, pour ce qui est de l’envergure du réseau actuel.

Le terme entreprise ferroviaire signifie que Thalys est « une entreprise, à statut privé ou public, titulaire d’une licence conformément à la directive 2012/34, dont l’activité principale est la fourniture de prestations de transport de marchandises et/ou de voyageurs par chemin de fer, la traction devant obligatoirement être assurée par cette entreprise » (source : directive européenne 2012/34, art. 3-1). Thalys emploie actuellement 550 personnes, dont 250 Train Managers, conducteurs, agents d’escales et encadrement, ainsi que 100 personnes pour les fonctions de sécurité, de maintenance, de conception des roulements, de direction des opérations, de gestion des moyens et de direction des services. En Allemagne et aux Pays-Bas, rien ne changera pour Thalys, dont la mission de transport continuera d’être opérée respectivement par les NS et la Deutsche Bahn dans le cadre des accords en vigueur entre actionnaires et partenaires.

Il semblerait que le trafic soit arrivé à maturité sur l’axe majeur Bruxelles-Paris. Du coup, il faut rechercher des relais de croissance ailleurs, comme le fait déjà Eurostar. Déjà en 2014, Thalys a ouvert une liaison Lille-Bruxelles-Amsterdam et Lille-Genève, faisant de la métropole du Nord un nouveau hub. Selon Bussiness Travel, lors de la conférence de presse du 30 mars 2015, la CEO Agnès Ogier a confié qu’elle réflechissait à la création d’une liaison vers l’Ouest de la France, vers Bordeaux d’ici 2017 date d’ouverture du nouveau tronçon à haute vitesse vers l’Aquitaine et devrait également inaugurer une liaison vers Dortmund en Allemagne en 2016.

L’opération semble en tout cas rentable. Pour la SNCF, Thalys devient son bras armé à l’international pour la grande vitesse, à côté de Keolis qui s’occupe plutôt du marché régional et urbain. Côté SNCB, c’est l’assurance de bons dividendes, et qui s’élèveront, selon Agnès Ogier de 30 à 35millions par an durant cinq ans. Mais aussi, comme le rappelle La Libre, le rail belge ne devra plus provisionner des montants importants destinés aux investissements de Thalys. Et Michel Jadot ajoute que ce n’est plus la SNCB qui devra assurer le remplacement des sept rames TGV qu’elle met à disposition de Thalys.

Publié par

Frédéric de Kemmeter

Cliquez sur la photo pour LinkedIn Analyste ferroviaire & Mobilité - Rédacteur freelance - Observateur ferroviaire depuis plus de 30 ans. Comment le chemin de fer évolue-t-il ? Ouvrons les yeux sur des réalités plus complexes que des slogans faciles http://mediarail.be/index.htm

Merci pour votre commentaire. Il sera approuvé dès que possible

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.